La ville de Grasse inaugure ses panneaux d’affichage QR Code

Posté par Holytag 0 Commentaires


C’est hier matin que le sénateur-maire Jean-Pierre Leleux a inauguré les nouvelles campagnes d’affichage du patrimoine de la ville de Grasse (Alpes Maritimes)

« C’est fou tout ce qu’on peut faire avec un téléphone portable ! Alors pourquoi s’en priver ? » C’est un peu, en substance, le message adressé hier par le sénateur-maire  lors du  lancement de l’opération « Innovons autrement à Grasse » et l’inauguration du Chemin du patrimoine « tagué ».

Une initiative qui démontre la volonté de la ville d’utiliser la  technologie au service du grand public pour mieux faire connaître Grasse, son patrimoine et son histoire. Pour, peu à peu, rendre aussi son image parfois un peu  poussiéreuse résolument plus moderne. À ce titre, impossible de rater les témoins visuels de cette action : deux immenses QR codes muraux – placardés à la sortie de la  gare SNCF et du musée international de la Parfumerie. De quoi surprendre et interpeller.

« Sans peur ni retenue et avec discernement »

« Grasse veut de façon résolue, sans peur ni retenue – mais avec discernement – entrer dans l’ère numérique où, tout en respectant notre patrimoine, on a le droit de se  lancer dans la modernité », a expliqué le sénateur-maire Jean-Pierre Leleux.

La génèse de cette plongée dans la technologie mobile remonte au 1er avril dernier. Quand, invité dans le cadre de Grasse 2020, Serge Miranda, professeur d’informatique à l’Université de Nice Sophia-Antipolis et président de la fondation Dream it sur les nouvelles technologies, dévoile sa formidable boîte à outils. L’opportunité est aussitôt saisie et concrétisée. Et tout l’été, des étudiants de l’UNSA ont planché sur les projets du chemin du patrimoine tagué NFC et QR Code du centre historique, sur les deux QR codes muraux et sur l’application « Grasse en réalité augmentée ».

Depuis, à travers la vieille ville, différents panneaux ont été placés sur des sites patrimoniaux. Où, en touchant et photographiant ces sortes de pictogrammes à l’aide d’un mobile, on accède à diverses informations (vidéo, textes, audio…).

Territoire d’expérimentations

Mais, selon Jean-Pierre Leleux, tout ceci n’est un peu que le premier étage de la fusée. Car la ville compte utiliser et déployer la technologie mobile vers d’autres utilisations. Ainsi, le sénateur-maire a indiqué que lors du prochain conseil municipal, un accord serait validé avec la fondation Dream it « pour qu’elle se serve de Grasse comme d’un territoire d’expérimentation de projets ».

De même, via le Sicasil, des tags feront leur apparition le long du chemin de la Siagne. Ou encore, ces nouvelles technologies seront intégrées à la future bibliothèque-médiathèque du centre-ville pour en faire une multimédiathèque. Enfin, un projet de mise en valeur du patrimoine est en cours d’étude avec le Pôle touristique du pays grassois qui rassemble 20 communes.

Source « Nice matin »

Avis de la rédac

Bien que ne pouvant pas scanner ces deux QR Code il est toujours intéressant de voir fleurir les différents projets communaux gravitant autour d’une technologie en plein essor (même si elle existe depuis 1995 au Japon). La mise en avant du patrimoine culturel est un atout majeur pour une ville désirant attirer des touristes toujours plus exigeants et pressés.

Note

Design : 1/5 La ville de Grasse a « probablement » privilégié le contenu que le contenant et n’affiche ici qu’un QR code de grande taille encadré d’un fond violet et d’un slogan tourné vers l’avant.

Messages révélés : pas d’information

Share
Pas de commentaires. Soyez le premier à en laiser un !
Laissez un commentaire

Name

Email

Website

Article précédent
«
Article suivant
»